Laissez-nous vous présenter Jean-François et ses 11 chèvres angora nourries en bio... Elles portent toutes un joli petit nom, de Latcha à Propolis, et leur belle toison lumineuse permet d'obtenir le fameux fil "mohair". Il souhaite agrandir son élevage et a besoin d'un coup de pouce pour mener à bien ce projet !

jeanfrancoischevrerie.JPG

Installé à l'Hôpital-Camfrout depuis 2016, Jean-François cultivait et valorisait jusqu'alors les fruits de son verger, issus de variétés anciennes. Cette production seule n'étant pas suffisante pour vivre, il a décidé de se lancer dans l'élevage, sur ses 9,5 ha de friches, bois et pâtures.

Latcha_et_Pacha.JPG

N'étant pas issu du milieu agricole, Jean-François a entamé une formation afin d'élaborer un véritable projet d’installation agricole. Il a donc passé le BPREA polyculture élevage à sensibilité BIO au centre de formation de Kerliver (Hanvec), afin d'acquérir les fondamentaux de l’agriculture, de la zootechnie, de la gestion économique et commerciale.

Il a choisi un élevage où tous les animaux qui naissent, mâles ou femelles, sont utiles à la production de laine. Les chevreaux seront nourris au lait maternel jusqu’au sevrage, puis vivront jusqu'à leur mort naturelle. Les chèvres angoras sont tondues deux fois par an (1 mm de pousse par jour). Leur toison est lavée, cardée et filée pour donner cette laine fine et naturelle qu’est le mohair.

mohair-hair.jpg

En effet, le mohair a des qualités exceptionnelles ! Cette fibre douce peut se porter à même la peau. Elle ne gratte pas, ne pique pas. Cette fibre résistante aux multiples caractéristiques tient son pouvoir isolant dans sa capacité à emprisonner l’air dans son volume et laisse respirer la peau en toutes circonstances.

angora-440161_1280.jpg

L'achat dernièrement de deux bâtiments va permettre à Jean-François d'accueillir entre 60 à 70 chèvres, au chaud et au sec. Cependant, il a besoin de fonds supplémentaires pour faire l'acquisition de ce beau petit troupeau et aménager sa chèvrerie au mieux.

chevrerie.jpg

Pour ce faire, un financement participatif est en cours sur le site Miimosa :

https://www.miimosa.com/fr/projects/des-chevres-elevees-en-bio-pour-leur-laine?l=fr

Toute contribution est bienvenue !